Le confort thermique

Ecole

Le confort thermique dépend de la température, mais aussi d’une série d’autres paramètres liés à l’occupant du bâtiment : son niveau d’activité, ses vêtements, ses préférences. On comprend ainsi que nous n’avons pas besoin de la même température dans les chambres, où il devrait faire plus frais pour un meilleur sommeil, que dans des pièces de vie. Et il est bien clair qu’une température trop basse nuit à notre confort.

Ce qui mérite d’être souligné en ces moments de réchauffement climatique, c’est que la surchauffe impacte très fortement notre confort mais aussi notre productivité.

Ecole

Ecole

Bureau

Bureau

Ainsi, vous voyez sur les graphiques ci-dessus l’impact de la surchauffe sur la productivié d’employés de bureau et sur celle d’écoliers.
Si nous percevons tous que nous sommes moins performants lorsque la temperature est trop élevée, les chiffres sont néanmoins éloquents!

Grâce à une bonne stratégie, dès la phase de conception, il est cependant possible de gérer cette problématique de façon très efficace.
La meilleure stratégie combine des protections solaires extérieures qui préviennent l’entrée de chaleur et l’utilisation de la ventilation intensive (ou « night cooling ») pour refroidir le bâtiment en utilisant une énergie gratuite, celle de l’air plus frais de l’extérieur.

La ventilation intensive et la PEB

Ventilation

La ventilation intensive consiste à renouveler le volume d’air d’une pièce ou d’un bâtiment. Elle peut être de plusieurs types:

One window

La ventilation simple

via l’ouverture d’une seule fenêtre : l’efficacité est limitée.

 
two windows

La ventilation croisée

En ouvrant 2 fenêtres en vis-à-vis, elle amène un renouvellement de l’air qui, dans de nombreux cas, est presque 2x plus élevé que la ventilation simple.

 
Stack effect

La ventilation avec effet cheminée

consiste à ouvrir deux fenêtres situées à des niveaux différents du bâtiment. Grâce au tirage thermique, elle peut amener des renouvellement d’air 3x plus élevés que la ventilation simple.

L’outil PEB permet de déterminer de façon forfaitaire, pour chaque unité d’habitation, un potentiel de ventilation intensive qui réduit la consommation théorique d’énergie primaire. Grâce à VELUX ACTIVE with NETATMO, le logement accède à la catégorie « Potentiel de ventilation naturelle : maximal ».

Dans l’exemple suivant, l’impact des différentes mesures est calculé pour la maison RenovActive (projet VELUX de rénovation d’une maison existante) tant dans l’outil wallon que bruxellois.

Tableau FR
En période de canicule, en combinant protections solaires et ventilation intensive, on peut ainsi atteindre un delta de température de 8° entre l’intérieur et l’extérieur, comme l’a démontré le monitoring mené par VELUX dans la Maison Air et Lumière, à proximité de Paris.
Graphique
Air et Lumiere